Les baïnes Retour ? la page d´accueil

Un redoutable piège à baigneurs.

Une baïne en formation "Chaque année, les baïnes sont à l'origine de très nombreux accidents..."

Quel endroit plus accueillant a première vue pour les baigneurs que ces larges anses naturelles aux eaux apparemment paisibles qui se succèdent à mi-marée le long des plages aquitaines ?
Protégées de la houle et des vagues océanes par des bancs de sable qui semblent se refermer sur elles, les "baïnes" - traduction du mot bâche en gascon - attirent les amateurs de baignades "tranquilles", et il n'est pas rare d'y observer en été des cohortes d'enfants.

Pourtant, ces baïnes provoquent chaque année de très nombreux accidents, dont certains sont hélas mortels.


-- Explications --

Bien que les spécialistes n'aient pas encore totalement élucidé les raisons pour lesquelles les baïnes sont si nombreuses sur le littoral aquitain (un phénomène identique peut être observé sur certaines plages américaines ou australiennes), leur mécanique interne est en revanche parfaitement connue.


plan d'une baïne Le décor est grosso modo toujours le même : le rivage est en pente douce, un banc de sable plus ou moins découvert semble se refermer sur la baïne, et une fosse suivi d'un autre banc de sable toujours invisible se dissimulent à quelques dizaines de mètres vers le large. Le piège est alors en place. Les vagues viennent se briser sur le banc de sable - ce qui donne son aspect paisible à la baïne - mais celle-ci continue en réalité à être progressivement alimentée en eau par le biais des résidus d'écume qui parviennent néanmoins à passer.

Lorsque le phénomène de "trop plein" se produit - et il se produit toujours - des brèches s'ouvrent dans le banc de sable et l'eau s'échappe alors violemment de la baïne selon un système de vidange. Ce sont ces courants de "sorties de baïnes" qui provoquent chaque année des accidents.


-- Que faut-il faire ? --

Les courants de baïnes sont extrêmement puissants, et même un excellent nageur n'a aucune chance de pouvoir résister à la force qui l'entraîne irrésistiblement vers la pleine mer.
Au demeurant, ce sont justement les tentatives désespérées et épuisantes pour s'extraire des courants, auxquelles s'ajoute la peur panique, qui sont le plus souvent à l'origine des noyades et des accidents les plus graves.


Le meilleur comportement à adopter reste donc de se laisser porter par le courant sans lui opposer de résistance et à attirer l'attention des sauveteurs.


Contrairement en effet à ce que l'on entend ici et là, les courants de baïnes n'ont jamais entraîné un nageur à des kilomètres au large, ni "aspiré" quelqu'un au fond de l'eau. Ces courants s'épuisent rapidement une fois en mer, et l'effet de "houle rentrante" a au contraire tendance à ramener les nageurs sur la plage, même si cela peut être à quelques centaines de mètres de leur "point de départ".


-- Un lieu à proscrire pour les enfants ! --

Le caractère apparemment paisible des baïnes et leur faible profondeur amènent souvent les parents à laisser s'y ébattre leurs enfants comme s'il s'agissait d'une piscine naturelle.
Le piège de la baïne peut alors devenir catastrophique, les jeunes enfants n'ayant pratiquement aucune chance en cas de difficulté d'adopter le comportement adéquat.




Vous souhaitez en découvrir toujours plus ?
Des lieux, des sujets ou des personnalités vous intéressent ?
Notre rubrique
Interviews & Reportages est faite pour vous !

Au sommaire ce mois-ci :
L'Aigrette Garzette



© www.Littoral33.com - Tous droits réservés en   fr    de